Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


La Mona Lisa du pérou

Publié par SENGHOR Mame diarra sur 5 Février 2013, 17:58pm

Catégories : #culture

La Mona Lisa du pérou

Publié dans l'Atelier

La «Mona Lisa du Pérou» est exposée au Musée des Beaux-Arts depuis dimanche, dans le cadre de l'exposition Pérou: royaume du Soleil et de la Lune.

Celle qu'on appelle la Mona Lisa péruvienne est une effrayante divinité marine aux yeux turquoises entourée de huit tentacules. L'oeuvre exposée pour la première fois hors du Pérou aurait été fabriquée entre le 4ème et le 5ème siècle. Il s'agit d'un ornement frontal de la civilisation des Mochica qui vivait sur la côte du nord du pays.

Le bijou s'inscrit dans le cadre d'une exposition qui se penche sur la création de l'identité péruvienne à travers son histoire, sa culture, ses rites... La méconnaissance des civilisations Mochicas, Incas (précolombiennes) attisent la curiosité de plusieurs chercheurs selon le professeur de l'UQAM, Jose Del Poz. «On les connaît peu car la plupart des peuples précolombiens ne connaissaient pas l'écriture, alors l'archéologie fournit des nouveaux éléments avec les fouilles. C'est une aventure de la connaissance, il faut déduire beaucoup de choses», commente t-il.

En effet, les œuvres exposés nous apprennent, par exemple, l'importance accordée à la mort dans cette société. Toute une salle est consacrée à la cérémonie du sacrifice durant laquelle plusieurs communautés s'affrontent et le sang des vaincus est offert à un dieu félin. «C'est une sorte d'eucharistie. Pour ces civilisations, c'est le geste ultime envers les dieux. Il voit en ce geste une rennaissance, une perpétuité », explique Victor Pimentel, commissaire de l'exposition.

L'évènement couvre l'histoire du Pérou de son peuplement vers 3000 avant JC jusqu'à l'accès au pouvoir en 2001 du premier président de descendance amérindienne, Alejandro Toledo Manrique. L'invasion espagnole en 1532 occupe aussi une place importante dans l'exhibition car elle a marquée la rencontre entre le monde occidentale et les empires du Pérou. «Les Espagnols ont voulu détruire la culture indigène, surtout la religion. Socialement, l'empire inca a été détruit. Malgré tout cela il y a toujours eu une résistance culturelle», analyse Jose Del Poz. Pour Victor Pimentel, cette colonisation a résulté en « une nouvelle culture métissée et un nouvel art hybride ».

L'exposition a rencontré un franc succès chez les visiteurs présents. «Nous sommes allés au Pérou et les œuvres donne une très bonne représentation de la réalité », affirme Pascale Ottenwaelder, touriste française de passage à Montréal.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents