Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Macky Sall sur le chemin du yaxxute*

Publié par SENGHOR Mame Diarra sur 23 Juillet 2012, 22:29pm

Catégories : #Sénégal

Macky Sall sur le chemin du yaxxute*

Publié dans le quotidien sénégalais Enquête

«Une véritable gouvernance du bruit, du maa tey (je m'en foutisme, NDLR) et de l'incurie, véritable yoonu yaxxute (le chemin de la destruction, NDRL)». Voilà comment Mamour Cissé et ses camarades du PSD Jant-Bi, dans un communiqué, décrivent les actions du nouveau pouvoir, 100 jours après l'investiture du président Macky Sall.

Pour étayer son propos, le PSD Jant-bi estime que «le revers historique» essuyé par le nouveau pouvoir dans son dernier emprunt obligataire sur le marché financier (6 milliards récoltés au lieu des 254 escomptés), est le résultat du «climat malsain d’inquisition généralisée installé dans le pays». D'après ce parti, «la conduite des audits, avec ses bruits de potences politiques dressées, ses interpellations héliportées aussi spectaculaires qu'improductives» n'est pas étrangère à cet échec.

Mais aussi «le vacarme assourdissant du déménagement du Conseil des ministres dans les régions, devenu à la longue, ni plus ni moins qu'une caravane de l'Empereur Macky (…) qui laisse ces mêmes régions exactement là où ils les avaient trouvées, avec pour seule consolation des milliards de promesses». Pour le PSD Jant-Bi, c'est le même bruit pour l'élection du président de l'Assemblée nationale qui «devient ouvertement, et dans une indécence insupportable dans une démocratie, la zone réservée de l'Exécutif, en pleine diplomatie de midi».

Pour ce qui est de la gouvernance «Maa tey», Mamour Cissé évoque la nomination de Mbaye Ndiaye, «un archi partisan» au ministère de l'Intérieur, l'utilisation de l'image du président de la République dans la campagne pour les Législatives «malgré le rappel à l'ordre de la Cour d'appel», le choix de Papa Dieng, «un vieux retraité», à la SENELEC.

Relativement à la «gouvernance de l'incurie», le PSD Jant-Bi souligne la «campagne catastrophique qui se profile dans le monde rural», «les velléités de mettre fin à la généralisation des bourses» et la récupération des véhicules des chefs de village qui «servaient d'ambulance dans les zones les plus enclavées du pays».

Toutes ces choses qui font que le PSD Jant-Bi est d'avis que «conflits d'intérêts (et) délits d'initiés s'entrechoquent perpétuellement depuis Cent jours dans l'indifférence totale». Et il interpelle les Y'en a marre et autres M23. «Où sont les Niasse, les Alioune Tine, les Bathily, les Tanor, le Forum civil, l'ONDH et autres ?», s'interroge le PSD Jant-bi.

* chemin de la destruction

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents