Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Gratuité de l'hémodialyse: Khalifa Sall demande l'appui de l'État

Publié par SENGHOR Mame diarra sur 29 Juillet 2012, 16:24pm

Catégories : #Sénégal

Publié dans le quotidien sénégalais Enquête

Depuis le 1er juillet 2012, l'hémodialyse est gratuite au Sénégal pour les patients souffrants d'insuffisance rénale chronique. Mais cette gratuité à un prix et la mairie de Dakar dit ne plus être en mesure d'assurer les frais liés aux unités d'hémodialyses.

En effet, selon les chiffres fournis part le Mouvement des insuffisants rénaux du Sénégal (MIR), un insuffisant rénal dépense, en moyenne, 6 millions de francs Cfa par an, pour des séances de dialyse. Une somme qui doit désormais être supportée par les budgets de l'État et des collectivités locales. Mais pour le maire de la ville de Dakar qui présidait hier le lancement de la caravane du cœur, l'État doit faire un geste en direction des collectivités locales. «On aimerait augmenter le nombre d'unités d'hémodialyses à Dakar pour rendre ce service plus accessible mais tout ça demande beaucoup d'argent, argent que la mairie n'a pas. C'est pourquoi nous interpellons l'État», a fait savoir Khalifa Sall.

Sur un autre registre, la ville de Dakar a initié une caravane en vue de la mort subite qui frappe certains sportif comme ce fut le cas avec l'international camerounais, Marc-Vivien Foé, décédé le 26 juin 2003, lors d'un match entre les Lions indomptables et la Colombie. En effet, la mort subite touche 1 sportif sur 100 000. Même si cette moyenne semble très faible, elle peut encore être baissée. Selon le cardiologue Abdoul Kane, 9 cas sur 10 de morts subites sont dus à une maladie cardiaque qui peut facilement être détectée par un médecin. D'où l'importance de consulter un spécialiste dès l'apparition des premiers symptômes (douleurs dans la poitrine, essoufflement anormal). Les autres causes de mort subite sont généralement environnementales (températures extrêmes, pollution) ou liées à l'ingestion de substances dopantes. «Voilà pourquoi il est nécessaire de surveiller et dépister les sportifs de hauts niveaux», conseille le professeur.

Cette conférence organisée à l'hôtel de ville de Dakar s'inscrit dans le cadre de la caravane du cœur. Pour sa première édition, cet événement parrainé par le ministre de la Culture et du Tourisme, Youssou Ndour, se déroulera du 27 au 29 Juillet.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents